Vous vous questionnez sur l’intérêt de l’arrêt de consommation de l’alcool pendant un temps donné ? Si votre foie va vraiment se régénérer tout seul ?  À travers cet article, vous en saurez plus sur le don de cet organe et son rôle sur l’élimination de l’alcool.

combien de temps sans alcool

Le rôle du foie dans l’élimination de l’alcool

Lorsque l’alcool est consommé de manière excessive, le foie est particulièrement affecté par ses effets toxiques. Cette surconsommation peut entraîner plusieurs maladies hépatiques comme la stéatose (accumulation de graisses dans le foie), l’hépatite alcoolique et la cirrhose.

Le foie est l’organe du corps humain qui est au centre de l’élimination de l’alcool dans l’organisme. Il y joue un rôle essentiel puisqu’environ 80% de la dose ingérée sont métabolisés donc transformés en autre chose par l’organisme.

Après ingestion, une grande partie de l’éthanol est dirigée vers le foie. Il est ensuite métabolisé par des enzymes qui le transforme en acétaldéhyde puis en acétate. Ce processus métabolique permet de rendre l’acétaldéhyde moins toxique.

L’acétate subit ensuite d’autres transformations métaboliques. Cette dernière réaction peut entraîner l’accumulation d’acides gras dans le foie. Une accumulation excessive de graisses dans le foie, appelée stéatose hépatique ou foie gras, peut se produire en cas de consommation régulière et excessive d’alcool.

Les bienfaits immédiats d’un arrêt de la consommation

A travers les différents moyens de prévention sur l’alcool, des rappels réguliers nous sont faits comme : « l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération ». Effectuer un arrêt de sa consommation serait un moyen d’améliorer sa condition physique et mental et peut être même arrêter complètement l’alcool ou de réduire considérablement sa consommation dans les mois qui suivent.

Parmi les effets immédiats d’un arrêt de sa consommation on retrouve :

  • Un sommeil réparateur et moins perturbé

  • Une meilleure qualité de sa peau

  • Un poids plus stable

  • Une évolution positive de la santé mentale

  • Une tension artérielle en baisse

  • Un risque réduit d’AVC ou de crise cardiaque

  • Une baisse des troubles de la mémoire

Il s’agit ici des effets directs que l’on peut remarquer après quelques semaines d’arrêt de consommation d’alcool.

Atelier « Parcours alcool »

Découvrez cet atelier de sensibilisation dynamique et ludique pour aborder les principaux messages de prévention sur le risque de l’alcool auprès de vos salariés.

La régénération du foie

Le foie est le seul organe du corps humain capable de se régénérer. Ce don lui donne la possibilité de repousser ou de fonctionner à nouveau, après de graves dommages ou d’une amputation partielle. Pour pouvoir donner une chance à son foie de se remettre en forme, un arrêt de sa consommation d’alcool est bénéfique.

L’arrêt prolongé permet de constater des améliorations plus profondes sur la santé et d’empêcher le développement de certaines maladies. L’arrêt peut aider à réduire la pression artérielle, limite les risques de diabète, réduit le taux de cholestérol, réduit les risques de cancer et surtout, permet au foie de se reposer.

Néanmoins, il est important de relever que le mécanisme de régénération dépend également de plusieurs facteurs :

  • L’état du foie

  • D’éventuellement la gravité des lésions

  • La durée et importance de la consommation d’alcool

  • La présence éventuelle de maladies du foie

Dry January : est-ce suffisant ?

Vous avez peut-être fait partie des personnes qui ont voulu réduire leur consommation d’alcool et qui ont participé au Dry January. Ce défi sans alcool de janvier est né en 2013, au Royaume-Uni et a été lancé par l’association Alcohol Change UK, qui milite pour la sensibilisation autour de la consommation d’alcool en expliquant ses effets néfastes.

Le Dry January, est une campagne de prévention permettant de se questionner sur son usage d’alcool. Il existe plusieurs questionnaires afin de faire le point ses pratiques de consommation : le FACE ou l’AUDIT. Ils permettent d’éclairer nos pratiques de consommation afin de savoir s’il s’agit plutôt d’une dépendance ou d’un mésusage actuel.

Concernant la durée moyenne établie pour estimer exactement le temps de régénération du foie, la réponse reste assez variable. Les données sont variables d’un individu à un autre en fonction de sa génétique, de ses habitudes de vie, de la durée et de l’intensité des consommations passées. Il faudra en moyenne 2 semaines pour que le foie commence à se régénérer. Ensuite, 4 à 6 semaines plus tard l’organe hépatique pourra être complètement rétabli, mais cela dépendra des différents facteurs de chaque individu.

De plus, l’arrêt de sa consommation d’alcool peut aussi être l’occasion de faire des économies. Néanmoins, pour les personnes dépendantes à l’alcool et consommant des quantités importantes, il est important de ne pas se lancer sans aide dans ce défi. Il reste essentiel de se faire accompagner par un professionnel de santé, pour éviter tous les effets indésirables possibles d’un arrêt brutal. Dans le monde de l’entreprise il existe des Programmes d’Aide aux Employés (PAE) spécialisé en addictologie, où des addictologues, psychologues et patients-expert proposent des accompagnements spécialisés.

Parcours cannabis & CBD

Découvrez notre atelier de sensibilisation au cannabis. Au travers de challenges divers et variés, vous pourrez tester les différentes formes d’altérations cognitives induites par le THC.

Réussir à se limiter pendant un temps donné

Pour se rassurer quant à la réussite de la période d’arrêt, il faut savoir que tous les consommateurs d’alcool ne réussissent pas du premier coup. Si vous craquez pour un verre de vin ou de bière, gardez toujours à l’esprit que vous aurez déjà réussi à réduire votre consommation globale par rapport à d’habitude.

Retrouvez quelques petits conseils pour vous aider à tenir votre période sans alcool, sans vous sentir frustré :

  • Essayez d’encourager votre entourage à participer avec vous à ce défi : il est toujours plus facile de réussir à plusieurs, grâce au soutien social.

  • Questionnez-vous et rappelez-vous votre source de motivation et les bienfaits que vous attendez suite à ce défi

  • Lors d’une envie irrésistible de boire, faites une activité qui vous videra l’esprit : lecture, sport, marche, course, pour vous faire plaisir autrement !

  • Trouver une alternative aux boissons alcoolisées qui peut vous satisfaire lors d’un moment propice à la consommation d’alcool (il n’existe pas forcément que l’eau en soft !)

L’équipe GAE Conseil vous proposent différentes actions de préventions collectives construit par des experts pour vivre et réussir ce défi d’arrêt de consommation d’alcool. Si vous êtes en charge de la prévention, de la santé au travail ou tout simplement convaincu de l’intérêt à proposer une action de prévention dans votre entreprise, n’hésitez pas à nous contacter.

Partager cet article

A propos de l'auteur :

Amélie STAHL est consultante pour le cabinet GAE Conseil et psychologue du travail. Elle est titulaire d’un Master en psychologie social, du travail et des organisations. Au cours de ses premières expériences, elle développe des compétences lui permettant d’animer des groupes de travail, des formations et des sensibilisations auprès de collectifs et d’organisations.

Découvrez des articles sur la même thématique