Accueil > Comment arrêter de fumer ?
Les conseils prévention de GAE

Comment en finir avec la cigarette ?

D’après les derniers chiffres du Baromètre Santé, plus de la moitié des fumeurs quotidiens souhaiteraient arrêter de fumer. Pourtant, seulement 25% d’entre eux ont tenté un sevrage tabagique. Cette difficulté à sauter le pas s’explique par la dépendance physique et psychologique qu’entraîne la consommation de tabac. Toutefois, de nombreuses solutions existent pour en finir avec la cigarette et se sevrer durablement de la nicotine.

Arret Cigarette

Il ne s’agit pas que d’une question de volonté



Il n’est pas rare d’entendre qu’arrêter de fumer n’est qu’une question de volonté. Pourtant, le sevrage tabagique ne peut survenir que si trois éléments sont réunis : Avoir envie, être prêt et se sentir capable.


Avoir envie. Si l’on pose la question aux fumeurs, la grande majorité vous répondra qu’ils ont envie d’arrêter de fumer et ceci pour de multiples raisons : les risques pour la santé, le coût financier, l’entourage, … Toutefois, si l’on demande au fumeur s’il a envie d’arrêter maintenant, la réponse peut être plus mitigée : J’ai envie d’arrêter un jour.


Cela renvoie au fait d’être prêt. J’ai envie d’arrêter de fumer … mais pas maintenant. Le fumeur s’identifie à la cigarette, fumer fait partie de son identité. C’est pourquoi il est parfois difficile de modifier ce comportement. Ce changement implique de nombreux questionnements et des craintes : est-ce que la cigarette va me manquer ? Est-ce que je vais me sentir stressé ou énervé ? Est-ce que je vais prendre du poids ? Il est important d’avoir les réponses à ces questionnements et à ces craintes avant de pouvoir démarrer un sevrage tabagique. Il est également important de connaître la place qu’occupe la cigarette dans sa vie. A quel moment de la journée j’ai envie de fumer ? Pourquoi est-ce que j’allume une cigarette ? Est-ce une cigarette habitude, détente, conviviale, de gestion du stress ? Ces réponses permettront de mieux gérer les envies et ainsi trouver des alternatives au besoin de fumer.


Enfin, le dernier point, se sentir capable. Comme évoqué précédemment, l’arrêt de la cigarette est un grand changement dans la vie du fumeur. Le contexte environnemental (social, professionnel et familial) doit être propice et favorable à ce changement. En effet, cumuler une période de stress professionnel ou un bouleversement familial avec l’arrêt de la cigarette n’est pas le meilleur moyen de réussir son sevrage tabagique. Il serait donc préférable de décaler cette décision ultérieurement pour de meilleures chances de réussite.



Les techniques de sevrage



« Ça y est je suis prêt, je veux arrêter ! ». Oui, mais comment ? Il existe de nombreuses manières d’arrêter de fumer, mais laquelle choisir ? Laquelle est la meilleure pour moi, avec laquelle j’ai le plus de chance de réussite ? Il y a-t-il un moment plus favorable pour arrêter de fumer ? Faisons le point.



L’ACCOMPAGNEMENT D’UN PROFESSIONNEL DE SANTÉ


Le médecin généraliste ou le pharmacien est souvent le premier professionnel de santé de proximité à qui l’on peut parler de son souhait d’arrêter de fumer. Il est également possible d’être accompagné par un tabacologue dans un centre de soins. Dans le cadre du travail, n’hésitez pas à en parler à votre médecin du travail de votre souhait d’arrêter de fumer, il pourra vous guider et vous orienter. Il est également possible que votre entreprise organise une action de prévention collective dans le cadre de l’opération nationale de santé publique du Mois sans tabac ; c’est un moment favorable pour arrêter, se faire aider et bénéficier du soutien d’autres collègues qui s’engagent avec vous !

Atelier « Stand tabac & consultations individuelles »

Découvrez cet atelier de prévention collective pour sensibiliser vos salariés au tabagisme
et présenter les différentes formes d’aides à l’arrêt ; l’occasion de faire également un bilan
individuel avec un tabacologue.

Atelier « Stand tabac & consultations individuelles »

Découvrez cet atelier de prévention collective pour sensibiliser vos salariés au tabagisme
et présenter les différentes formes d’aides à l’arrêt ; l’occasion de faire également un bilan
individuel avec un tabacologue.

Découvrir le stand sans tabac

Atelier « Stand tabac & consultations individuelles »

Découvrez cet atelier de prévention collective pour sensibiliser vos salariés au tabagisme
et présenter les différentes formes d’aides à l’arrêt ; l’occasion de faire également un bilan
individuel avec un tabacologue.

Être accompagné par un professionnel de santé lors de l’arrêt de la cigarette c’est 80% de chances supplémentaires d’arrêt durable. Le professionnel de santé permet de rassurer et d’apporter des réponses à ses questionnements et ses craintes.



LES SUBSTITUTS NICOTINIQUES


Un substitut nicotinique est un produit médicamenteux à base de nicotine qui permet de soulager les symptômes liés au manque. On les retrouve sous forme de patchs ou sous forme orales (pastilles, gommes, comprimés à sucer, …). Dans le cadre de la lutte contre le tabac, il est aujourd’hui possible d’être remboursé pour les substituts nicotiniques avec une ordonnance.

Les études ont montré que se faire aider par un substitut lors de la période de sevrage augmentait les chances de réussite de 50% à 70%.



LES METHODES ALTERNATIVES


Plusieurs méthodes alternatives dites « naturelles » ont fait leur preuve également depuis quelques années. Bien que ces méthodes n’aient pas été validées scientifiquement, la Haute Autorité de Santé estime qu’elles ont leur place dans l’accompagnement d’un fumeur qui souhaite arrêter.


Dans ces méthodes alternatives, on retrouve l’hypnose (le thérapeute guide le fumeur vers un état de conscience modifié pour le libérer de son désir de fumer), l’acupuncture (le professionnel insère de fines aiguilles à différents points du corps pour rééquilibrer les énergies). On retrouve également l’homéopathie, la phytothérapie et l’aromathérapie faisant l’usage de plantes médicinales et d’huiles essentielles.



Et la cigarette électronique ?



La cigarette électronique ou vapoteuse est un dispositif électronique composé d’une batterie, d’une résistance et d’un réservoir qui contient un liquide et éventuellement de la nicotine. Le liquide est chauffé et se transforme en aérosol.


La cigarette électronique n’amène pas de combustion, vapoter limite donc les risques de développement de maladies graves liées au tabac. La présence de nicotine dans le liquide permet de réguler le syndrome de manque et peut être diminué petit à petit pour se sevrer totalement de la nicotine.


Bien qu’il n’y ait pas encore beaucoup de recul sur les risques à long terme de la consommation des produits chimiques, la cigarette électronique est un dispositif de réduction des risques qui est bien moins dangereux pour la santé que le tabac.


Tout autres moyens…



Il existe autant de façons d’arrêter que de fumeurs. L’important est de trouver la solution qui vous semble la plus adaptée à votre rapport au produit et à votre environnement.


Il est également important de rappeler que la rechute fait partie d’un processus d’arrêt durable. Ne culpabiliser pas si vous refumez après une période plus ou moins longue d’arrêt. Chaque phase d’arrêt du tabac est bénéfique pour sa santé.


Plus d’informations disponibles sur le site de Tabac Info Service.



Partager cet article

D'autres conseils prévention en lien avec le sujet