Résultats d’une étude exclusive ODOXA-GAE Conseil : « Confinement, télétravail et comportements addictifs : le point de vue des Français ! »

Résultats d’une étude exclusive ODOXA-GAE Conseil : « Confinement, télétravail et comportements addictifs : le point de vue des Français ! »

La crise sanitaire actuelle perturbe l’organisation du travail et les comportements habituels des Français. Ainsi, le télétravail devient la règle impérative pour tous les postes de travail qui le permettent. Le contexte très spécifique du confinement a ainsi poussé GAE Conseil à entreprendre une étude avec ODOXA pour évaluer les pratiques addictives durant cette période. Les résultats montrent une nette augmentation de la consommation de tabac, d’alcool, de cannabis, du temps devant les écrans, etc. Ainsi, les Français sont 5,5 millions à déclarer avoir augmenté leur consommation d’alcool, et plus de 50% à avoir augmenté leur temps d’utilisation des écrans.

Comme le rappelle l’avocate Jamila El Berry, l’employeur se doit d’adapter ses obligations à toutes les nouvelles formes de travail, ainsi « Le télétravailleur a les mêmes droits que le salarié qui exécute son travail dans les locaux de l’entreprise », cela passe aussi par le droit à la prévention, notamment des risques addictifs qui sont en cette période accrus. GAE Conseil a identifié 3 facteurs explicatifs de l’augmentation des conduites addictives : l’angoisse liée à l’épidémie (50%), la perte des repères et changement d’habitudes (55%), et l’ennui (60%).

De ce fait, il est important de rappeler le cadre et de délimiter les conditions de travail au salarié, de conserver le lien même à distance en communiquant sur le contexte actuel et de continuer à assurer les formations et l’information au sujet des pratiques addictives.