Accueil » Actualités du cabinet » Le Dry January, un défi qui fait parler !

Le Dry January, un défi qui fait parler !

visuel_page1_livret_dry_january

Le Dry January, un défi qui fait parler !

Vous en avez certainement entendu parler : le Dry January, ce défi crée en Grande Bretagne en 2013, trouve aujourd’hui sa place à une échelle internationale. Appelé #LeDéfiDeJanvier en France, près de 10 000 participants se sont déjà mobilisés en 2020 pour cet évènement dans notre pays (à ne pas confondre avec les actions intitulées « Janvier Sobre »).

La règle est simple : ne pas boire d’alcool durant toute la durée du mois, et ce dès le 1er janvier.

 

Ce défi a pour objectif de permettre aux participants de faire un point vis-à-vis de leur consommation et relation personnel à l’alcool. Si nous sentons parfois, de manière plus ou moins consciente, que nous « forçons trop sur la bouteille », il peut être difficile de juger notre propre consommation et de dire non une fois que nous sortons avec nos amis ou entourage. Le Défi de Janvier se présente alors comme une occasion idéale de démarrer l’année avec une bonne résolution, et de remarquer quelle place occupe l’alcool dans votre vie tout en faisant l’expérience de ses bénéfices :

 

  • 71% des participants dorment mieux
  • 88% des participants économisent de l’argent
  • 57% des participants ont amélioré leurs capacités de concentration

 

Pour le Pr Marcellin (Hépathologue à l’hôpital Beaujon) le Dry January permet « en quelques jours, d’avoir un foie plus sain et de retrouver une meilleure forme, un bon sommeil et une meilleure énergie. Par ailleurs, un foie sain et détoxifié permet de renforcer son système immunitaire juste avant le printemps et de lutter contre certains virus comme la grippe ».

 

Nous avons créé à cette occasion un outil d’accompagnement : un carnet plein d’outils et d’astuces pour aider ceux qui souhaitent s’engager personnellement dans ce défi et guider ainsi leur réflexion et réussir ce défi qu’ils se fixent. Nous publierons ainsi tous les jours du mois de janvier une page de ce carnet sur nos réseaux sociaux Linkedin et Twitter : suivez-nous !