Accompagnement de vos salariés en difficultés

Notre programme d’aide aux employés
spécialisé en addictologie

Addictologues, psychologues et patients-experts accompagnent vos collaborateurs en face à face ou à distance. Cette expertise pluridisciplinaire permet d’apporter des solutions concrètes à des situations individuelles et parfois collectives hypersensibles. Ils possèdent une double expertise en addictologie et en psychologie des organisations.

 

A qui s’adresse le programme ?

 

L’entourage professionnel : soutenir, aider et conseiller l’entourage professionnel souvent démunis face aux situations individuelles aigues de dépendance favorisera la prise de conscience du collaborateur en difficulté permettant son entrée dans les soins spécialisés.

L’encadrant se sentant moins démuni, l’accompagnement proposé aura également un impact positif sur le collectif de travail.

 

Le salarié en difficulté : soutenir, évaluer et prendre en charge le collaborateur ayant une ou plusieurs addictions pour l’accompagner dans un projet individualisé : diminution, réduction des risques, sobriété. Il est la personne dont tout le monde parle dans l’entreprise mais à qui on ne parle plus ; alors offrons lui la chance d’être accompagné !

Nos deux offres d’accompagnement

La prise en charge en face à face d’un salarié en situation de dépendance (une ou plusieurs addictions) vise deux principaux objectifs : son maintien dans l’emploi et son rétablissement physique, psychique et social.

L’accompagnement en face à face

Le salarié pris en charge bénéficie d’un point régulier avec son référent au cabinet tout au long de la démarche pour la réussite de son programme.
GAE Conseil organise la prise en charge en face à face en deux étapes distinctes et indépendants :

 

  • Étape 1. Un bilan médico-psychologique
  • Étape 2. Du sevrage au rétablissement

Outre l’accompagnement individuel le salarié participe, dans le cadre de son programme, à des réunions et groupes de parole en milieu hospitalier avec son patient-expert référent ou alors dans une association d’usagers.

L’accompagnement à distance

GAE Phone Line® est une plateforme multi-services destinée à favoriser l’accès aux soins des salariés en difficulté́ avec une ou des addiction(s) ainsi qu’à soutenir et conseiller directement l’entourage professionnel et/ou personnel.

 

GAE Phone Line® s’articule autour de différents médias & ressources spécialisées en addictologie :

 

  • Une plateforme en ligne sur www.gaephoneline.fr avec un accès bénéficiaire
  • Une ligne d’écoute et de soutien spécialisé en addictologie
  • Un accès multi-canal à nos spécialistes : téléphone, téléconsultation, chat, mail…
  • Des tests scientifiquement validés d’auto-évaluation par addiction
  • Des fiches réflexes pour managers et collègues de travail
  • De la documentation spécialisée en addictologie
  • Des témoignages d’anciens malades et de patients-experts
  • Un annuaire national des structures de soins en addictologie et praticiens libéraux aperçu de la plateforme GAE Phone Line®
  • Les coordonnées des principaux mouvements d’usagers et de patients en addictologie

Quelle place pour la e-santé en addictologie ?

Échanges avec le Pr Michel REYNAUD, Président du Fonds Actions Addictions

1. En quoi la e-santé est-elle un apport essentiel à la prévention des addictions en milieux professionnels ?


La e-santé et les technologies du numérique en santé offrent plusieurs niveaux de réponses pour la prévention et la prise en charge des addictions en milieux professionnels :


1
er niveau : ce premier niveau regroupe les plateformes d’informations et d’échanges spécialisés animé par des psychologues et des patients-experts en addictologie. Ces plateformes permettent notamment de répondre aux premières questions, d’évaluer le besoin de la personne et le niveau d’addiction ainsi que de proposer une orientation. Ces plateformes sont également des lieux de soutien et d’éducation thérapeutique.


2
ème niveau : ce deuxième niveau en e-santé permet le repérage et l’orientation spécialisée des usagers ayant un besoin de soins. Ces plateformes traitent des données nominatives qui doivent être hébergées sur un hébergeur agrée pour les données de santé. Les usagers peuvent accéder à des réponses à visée de prévention et/ou thérapeutique via un tchat ou de la téléconsultation. Des outils de réalités virtuelles ainsi que des applications basées sur les thérapies cognitivo-comportementales viennent en complément. Ces plateformes sont animées par des professionnels de la santé : médecins, psychologues spécialisés en addictologie, IDE de pratique avancée ou encore patients experts en addictologie.


2. Le RPIB* est-il un outil qui peut s’intégrer aux outils de la e-santé et notamment à l’usage d’une ligne d’écoute spécialisée en addictologie ?


Oui totalement. C’est un très bon outil de généralisation qui fonctionne bien pour les « addictions légères ». C’est un modèle qui peut très bien se dupliquer à des outils à distance et notamment aux lignes téléphoniques spécialisées en addictologie. Le professionnel de santé, formé au RPIB, doit pouvoir adosser cet outil à une approche thérapeutique de type TCC et de réduction des risques. Nous pourrions même aller jusqu’à imaginer l’utiliser en l’automatisant sur une plateforme comme premier niveau d’intervention avant une téléconsultation avec un professionnel de santé.

*RPIB = Repérage Précoce et Intervention Brève en addictologie (il s’agit d’une méthodologie peu chronophage permettant d’identifier des pratiques de consommation à risques et d’agir ainsi sur la réduction des risques identifiés)

Une question, un devis  ?